Un geste de partage qui fait la différence

Notre mission 

Le Parrainage civique du Haut-Richelieu est un organisme à but non lucratif dont la mission est de favoriser une meilleure participation sociale et citoyenne des personnes ayant une déficience intellectuelle, un trouble du spectre de l’autisme, une déficience physique ou un problème de santé mentale, par le biais d'un jumelage avec un citoyen bénévole, afin de favoriser leur intégration sociale.

Notre vision

La vision du Parrainage civique du Haut-Richelieu est le désir que chaque personne ayant une déficience intellectuelle, un trouble du spectre de l’autisme, une déficience physique ou un problème de santé mentale puisse trouver et intégrer une place dans la société. La volonté du PCHR est d’encourager, de soutenir et d’aider ces personnes afin d’accroître leur participation sociale et citoyenne et ainsi leur permettre de réaliser leur plein potentiel et améliorer leurs conditions de vie. De ce fait, l’organisme offre un soutien et un appui à ses membres en s’engageant à les accompagner, les appuyer et les valoriser dans leur cheminement personnel.

Nos valeurs

Nos valeurs sont le reflet de notre culture et permettent l’actualisation de notre vision. Elles doivent donc être comprises et partagées par tous les employés de l’organisme et se refléter dans chacune de leurs actions au quotidien. Les valeurs du PCHR ont été adoptées à la suite de la consultation des membres du conseil d’administration, le 21 octobre 2016 :

  • Éthique et rigueur
  • Empathie et dévouement
  • Respect des personnes et de leur dignité
  • Développement du plein potentiel de nos clientèles

De plus, afin de rencontrer ses objectifs, l’équipe du PCHR s’est donné des valeurs liées à sa culture organisationnelle et qui doivent être mises de l’avant au quotidien soit, le professionnalisme, la qualité de nos services, le respect, l’intégrité, l’éthique et transparence, le travail d’équipe, ainsi que le maintien d’un milieu de vie sain et stimulant.

Notre territoire

MRC du Haut-Richelieu

  • Henryville;
  • Lacolle;
  • Mont-St-Grégoire;
  • Noyan;
  • Saint-Alexandre;
  • Saint-Blaise-sur-Richelieu;
  • Sainte-Anne-de-Sabrevois;
  • Sainte-Brigide-d’Iberville;
  • Saint-Georges-de-Clarenceville;
  • Saint-Jean-sur-Richelieu;
  • Saint-Paul-de-l’Île-aux-Noix;
  • Saint-Sébastien;
  • Saint-Valentin ;
  • Venise-en-Québec.

MRC Jardins-de-Napierville

  • Canton de Hemmingford;
  • Ville de Hemmingford;
  • Napierville;
  • Saint-Bernard-de-Lacolle;
  • Saint-Cyprien-de-Napierville;
  • Sainte-Clotilde-de-Châteauguay
  • Saint-Édouard;
  • Saint-Jacques-le-Mineur;
  • Saint-Michel;
  • Saint-Patrice-de-Sherrington;
  • Saint-Rémi.

MRC Brome-Missisquoi

  • Abercorn ;
  • Bedford ;
  • Bedford-Canton;
  • Bolton-Ouest;
  • Brigham;
  • Brome;
  • Bromont;
  • Cowansville;
  • Dunham;
  • East-Farnham
  • Farnham;
  • Frelishburg;
  • Lac-Brome;
  • Notre-Dame-de-Stanbridge;
  • Saint-Armand ;
  • Sainte-Sabine ;
  • Saint-Ignace-de-Stanbridge ;
  • Saint-Pierre-de-Véronne-à-Pike-River ;
  • Stanbridge East;
  • Stanbridge Station;
  • Sutton.

Notre histoire

En 1966, le docteur en psychologie Wolf Wolfensberger développe une formule de parrainage par des citoyens pour faciliter le retour à la vie normale de ses patients ayant des incapacités intellectuelles.

Dès 1970, il travaille à l’implantation du mouvement aux États-Unis. Depuis, on a vu apparaître une vingtaine d’organismes de parrainage civique au Québec, ainsi qu’un regroupement. Regroupement québécois du Parrainage civique

Le Parrainage civique du Haut-Richelieu fut fondé le 12 avril 1984, grâce à l’aide de gens concernés et d’intervenants du Centre des services sociaux. Depuis maintenant plus de 30 ans, l’organisme priorise le programme de jumelage qui vise à créer un lien d’amitié entre un citoyen bénévole et une personne ayant une déficience intellectuelle. Cette relation unique basée sur l’écoute empathique, le respect et le partage amène un enrichissement réciproque et permet de contribuer à l’amélioration de la qualité de vie de l’un comme de l’autre.

En 1986, le Parrainage civique du Haut-Richelieu reçoit une première reconnaissance financière de Centraide du Grand Montréal, qui maintient encore aujourd’hui son soutien.

En 2016, un grand vent de renouveau transformera l’organisme. En effet, le Parrainage affirme son expertise de jumelage et décide d’ouvrir ses services aux personnes ayant un trouble du spectre de l’autisme (TSA), une déficience physique (DP) ou une problématique en santé mentale (SM). De nouveaux partenariats sont alors créés avec d’autres organismes de la région. Aussi, toujours dans le souci de répondre aux besoins de la communauté, le Parrainage étendra désormais son rayonnement en desservant la MRC des Jardins-de-Napierville et la MRC de Brome-Missisquoi, en plus du territoire initial de la MRC du Haut-Richelieu. Les besoins de la clientèle demeurant une des grandes préoccupations du Parrainage, plusieurs programmes ont été élaborés et révisés afin de favoriser l’intégration et la participation sociales des personnes vulnérables et de nos bénévoles, si précieux.